Frais de location de la CENI… une facture salée mensuelle de 650 millions de GNF à l’État.

0
114

C’est l’une des annonces fracassantes faites ce lundi 10 janvier par le Patron du Département de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation à la faveur de la rencontre qu’ il a eue avec des représentants des coalitions des partis politiques en Guinée.

Le Ministre Mory Condé, en marge des discussions autour de l’agenda de gestion de la transition a profité de l’aubaine pour jeter un pavée dans la mare lorsqu’il a mis en exergue l’énorme saignée financière que les frais de location de la CENI coûtaient aux finances publiques. C’est à l’issue d entretiens avec le staff de la CENI que « je me suis rendu compte que le bâtiment qui abrite l’ancienne CENI,  avant le 05 septembre, était payé à 65.000€  soient 650 millions de francs guinéens par mois » .
Et au Ministre de rajouter ce constat amer soulignant que « ce bâtiment abritant la CENI appartient à des Guinéens qui ont occupé de hautes fonctions au sein de l’administration publique » .
Pour Mory Conde cette pratique a généré des années durant « d’énormes saignées financières aux préjudices de l’État guinéen mais au profit exclusif d’intérêts personnels »

Le chef du Département de l’Administration du Territoire a déploré cette dilapidation des maigres ressources publiques qui auraient pu servir à s’occuper des couches vulnérables: « avec 650 millions chaque mois, ça peut nous permettre de construire un centre de santé dans une collectivité en Guinée. Et lorsque j’ai demandé au président du CNRD de me permettre de résilier le contrat de location de la CENI, deux jour après j’ai reçu la notification que le bailleur du local en question était prêt à ramener à 40.000$ donc 400 millions. Entre le 05 septembre et le 10 septembre on a obtenu un rabais de 250millions  comme par magie ».

Dans la foulée des révélations autour de la gestion de la CENI et de ses démembrements on a eu droit à des informations accablantes qui attestent de l’ampleur de la mauvaise gestion et de la concussion érigées en système de gouvernance dans ce secteur en lien avec une institution décriée et controversée.

Le Ministre Mory Conde affirme que: « pour les frais de location des démembrements de la CENI à l’intérieur du pays, c’est le pire surtout en ce qui concerne le coût de location de la CENI et ses démembrements dans les 33 préfectures et dans les 5 communes de Conakry. Nous avons vérifié les contrats  et on s est aperçu que le contrat de location du siège de la CENI à Dalaba par exemple est de 76 millions de fg par mois. Ceux qui y travaillent autour de 900 personnes (techniciens) sont tous fonctionnaires du MATD et payés sur le fichier de la fonction publique et au même moment, faisant office de contractuels au niveau du ministère du budget » déplore t il.
Ces investigations lancées par le Ministre et son staff laissent le côté apparent de l’iceberg des dossiers fumants autour du MATD et des collectivités. Les jours à venir nous édifieront davantage sur l’ampleur des dégâts et des mesures correctrices envisagées pour lutter contre l’impunité.

Diao Barry

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici