Marrakech : le Directeur Général du Trésor participe aux travaux de l’Assemblée Générale de l’Association Internationale des Services du Trésor (AIST)

0
60

Marrakech, la ville ocre, cité touristique du Royaume Chérifien a abrité du 17 au 19 octobre 2022 les travaux cumulés du séminaire et de l’Assemblée Générale organisés conjointement par l’Association Internationale des Services du Trésor (AIST) et la Trésorerie Générale du Royaume du Maroc (TGR). Un grand événement qui a mobilisé 14 pays à savoir le Maroc, France, Sénégal, Côte d’Ivoire, Bénin, Comores, Cameroun, Mauritanie, Niger, RDC, Gabon, Madagascar, Togo et notre pays la Guinée.

C’est M. Mourana SOUMAH, Directeur Général du Trésor et de la Comptabilité Publique, accompagné de M. Bangaly SYLLA, Inspecteur des Services du Trésor qui a dirigé la délégation guinéenne à cette grande rencontre.

Les deux premières journées d’échanges et de partage ont été consacrées à Marrakech, aux travaux du séminaire technique portant sur la thématique « Gestion des risques : quelles implications pour les ressources humaines et les systèmes d’informations » pour les services du Trésor. La séance d’ouverture placée sous l’egide de la Trésorerie Générale du Royaume du Maroc (TGR) a connu la présence du Directeur des Finances Publiques du Maroc et de Mme Lesmesl, Secrétaire Générale de l’Association Internationale des Services du Trésor (AIST).

Mr Mourana SOUMAH et ses collègues participants, répartis en trois groupes ont échangé en profondeur sur les sous thèmes ‘’Gestion des risques dans les services du trésor ; Place des systèmes d’informations dans la gestion des risques ; et Ressources humaines et maîtrise des risques : comment s’approprier l’approche ?

Au cours des travaux, la délégation guinéenne, par la voix du DGTCP Mourana SOUMAH a partagé l’expérience guinéenne en évoquant les reformes du Gouvernement en cours, notamment dans le cadre institutionnel, en passant par la LORF ainsi que le vaste chantier de digitalisation du Système de Gestion de la Comptabilité de l’Etat.

Un chantier majeur inscrit dira-t-il, en bonne place dans la feuille de route du département dans sa composante « Programme d’assainissement et de modernisation des méthodes de gestion des finances publiques, de renforcement de la transparence et de redevabilité des comptes publiques. »

Il est important de rappeler que ce séminaire de Marrakech marqué la fin de la thématique lancée en 2019 à Lomé (Togo).  Le thème retenu pour les 3 prochaines années porte sur : « la transformation numérique des services du trésor » et notre pays s’est porté candidat à l’organisation d’un des sous-thèmes suivants à l’horizon 2024 : Un thème principal avec trois sous thèmes : Place du numérique dans les processus métiers ; Place des comptables dans la transformation numérique ; et Utilisation du numérique dans les métiers.

A cet effet, la Guinée a sollicité l’organisation les années à venir d’un colloque à Conakry relativement a ces thématiques. Des présents et des attestations de participation ont été remis aux participants en prélude au centenaire du Trésor marocain.

La troisième et la dernière journée de ce forum de Marrakech regroupant le monde du Trésor public a été consacrée aux travaux de l’assemblée générale de (l’AIST) qui a débattu des questions de fonctionnement de l’organisation, des finances et cotisations, des statuts et programmes de formation et des divers. Madagascar a été choisi pour assurer la présidence tournante de l’Association Internationale des Services du Trésor (AIST) composée de 26 pays.

Soulignons que grâce au leadership des nouvelles autorités, la Guinée a régularisé ses arrières de cotisation à l’AIST ce qui a permis à notre pays de retrouver sa place au sein de cette association qui milite pour la mutualisation des expériences dans la gestion de nos finances publiques.

Source : Service Communication, Relations Publiques MEFP

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici