Le VIZOORI BUSINESS FORUM : Conakry s’apprete à accueillir très bientôt ce grand rendez-vous du business ouest-africain.

0
152

La pandémie de Covid 19, la guerre en Ukraine, la perturbation des chaînes logistiques, la digitalisation des économies, la transition climatique, l’envolée des prix de l’énergie et des biens alimentaires… Les crises successives survenues depuis deux ans accélèrent la transformation des économies et remettent la souveraineté économique au cœur des préoccupations des États. En Afrique plus que partout ailleurs, ces bouleversements pourraient agir comme un déclic.

“ Comment assurer la compétitivité et la pérennité des entreprises africaines ?”

Que ce soit pour réduire le déficit commercial en produits alimentaires (110 milliards de dollars en 2025), recouvrer la maîtrise de ses données numériques (hébergées à 80 % hors du continent), produire ses propres médicaments ou mieux capter les opportunités qu’offre ce nouveau contexte Le mondial, cette quête de souveraineté apparaît désormais au centre de nombreuses stratégies nationales à travers le continent.

CONTEXTE GUINEEN :

La Guinée recèle d’importantes ressources hydrauliques, agricoles, minières, forestières, halieutiques et fauniques qui la prédisposent naturellement à un avenir économique prospère. La valorisation de cette concentration exceptionnelle de ressources naturelles requiert la création d’un climat politique, économique et social favorable à la promotion de l’investissement privé. Le Gouvernement guinéen a engagé une série de réformes qui ont été sanctionnés par une évolution constante de son classement au Doing Business de la Banque mondiale.

Ainsi, la Guinée a réalisé des performances qui ont amélioré son classement de 27 places entre 2013 et 2018 plaçant le pays au 153ème rang sur 190 pays évalués.

Le Gouvernement Guinéen s’est fixé comme objectif global de :

« Promouvoir une croissance forte et de qualité pour améliorer le bien-être des Guinéens, opérer la transformation structurelle de l’économie, tout en mettant le pays sur la trajectoire du développement durable ».

Deux résultats finaux sont attendus de cet objectif global, à savoir :

« le bien-être de la population guinéenne est amélioré, les inégalités sont réduites et l’équité intergénérationnelle est garantie » et 

« la transformation structurelle durable de l’économie guinéenne est amorcée ».

Pour le premier résultat final, il s’agit notamment, en termes de cibles visées : d’accroitre l’indice de développement humain (IDH) du pays (ii) de réduire l’incidence de pauvreté et (iii) d’accroitre le couvert végétal. Concernant le deuxième résultat final, les cibles visées sont entre autres :

  • d’accélérer la croissance du secteur primaire ;
  • d’accroitre la part de l’industrie manufacturière ;
  • d’accroitre la part des produits manufacturiers dans les exportations.

Pour réaliser ces résultats et atteindre les cibles fixées, la stratégie consistera d’une part, à asseoir les bases institutionnelles solides, indispensables au progrès économique, social et environnemental, ainsi qu’à développer un capital humain susceptible de maximiser le dividende démographique, favoriser l’accélération de la croissance économique et la réduction des inégalités. D’autre part, elle consistera :

  • à développer le secteur agro-sylvo-pastoral et halieutique, pour en faire un véritable levier de réduction à la fois, de la pauvreté et de l’insécurité alimentaire;
  • à promouvoir une industrie manufacturière incorporée aux secteurs primaire et minier, permettant d’exploiter toutes les chaines de valeurs de leurs filières respectives;
  • à intégrer le secteur minier au reste de l’économie, à travers la promotion de PME/PMI compétitives en matière de fourniture de biens et services domestiques aux mines, et l’investissement d’une proportion importante des recettes minières dans le secteur agro-sylvo-pastoral et halieutique.

Au vu de ce qui précède, l’Agence VIZOORI Communication (www.vizoori.com ) a choisi de mobiliser dirigeants d’entreprise, investisseurs et décideurs publics pour proposer de nouvelles routes pour la croissance africaine dans un forum dénommé VIZOORI BUSINESS FORUM (www.vbf.vizoori.com )…

Comment les économies continentales peuvent-elles mieux se préparer au retour de l’inflation, des dettes et des tensions commerciales ? Quels secteurs doivent-elles cibler dans leur quête de souveraineté et quel impact cela pourrait-il avoir sur le projet de marché commun africain ? Du secteur privé traditionnel aux entreprises publiques en passant par les start-up, comment ces différents acteurs peuvent-ils être moteurs de cette transformation ? Quelles méthodes pour mobiliser les financements nécessaires tout en répondant aux nouvelles exigences d’impact et de préservation environnementale ?

L’objectif de cet évènement inédit – VIZOORI BUSINESS FORUM -consiste non seulement à mobiliser les acteurs publics et privés autour de plusieurs panels pour poser un veritable diagnostic de l’écosystème économique, mais egalement apporter des propositions de solutions, et en outre créer une passerelle entre les décideurs, les organisations patronales, les intellectuels, les partenaires internes tels que les banques, les microfinances et les sociétés d’assurances ainsi que les acteurs économiques de l’espace CEDEAO et Africains.

Cet évènement est également l’occasion d’amener les partenaires au développement à s’engager et à agir efficacement en vue de faciliter d’avantage les investissements dans notre pays. Ce forum réunira des centaines de participants issus du gouvernement, des partenaires techniques et financiers, des institutions financières ainsi que du secteur privé local et sous régional.

Cette première édition du VIZOORI BUSINESS FORUM se tiendra très bientôt, durant 02 jours dans un hôtel de la capitale Guinéenne, autour d’une conférence et de plusieurs panels avec des acteurs économique Guinéens, Sénégalais et Ivoiriens. Une contribution de Mohamed CAMARA Economiste Consultant Associé Gérant du Cabinet Conseil MOCAM CONSULTING Responsable Commission Partenariat VIZOORI BUSINESS FORUM)

Pour plus d’infos rendez-vous sur : www.vbf.vizoori.com

ou contactez-nous au 00224 629 68 51 51.

en partenariat avec CIVI-COMMUNICATION

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici